top of page

Chronique "Morpho bleu" de Jean-louis Roujean


Bonjours a toutes et tous.

Je vous présente aujourd’hui dans cette chronique « Le Morpho Bleu ».

Je remercie Jean-Louis Roujean pour l'envoi de son premier roman. Publié aux éditions Librinova , « le Morpho bleu » est le premier thriller de l'auteur Jean-Louis Roujean.


Avril 2031. Quand le corps nu et congelé de Michelle Coltrane est découvert au petit matin à Springfield dans l’État de l’Illinois, l’inspecteur Azor Streyes est bien loin de se douter qu’il a mis le doigt dans un engrenage infernal. Finalement, six corps nus congelés de jeunes femmes vont jalonner la mythique route 66, de Chicago à Los Angeles. Leur point commun ? Un papillon morpho bleu tatoué dans leur cou. Azor Streyes sera amené à enquêter à travers les Etats-Unis, entraînant le lecteur dans ses découvertes. Un puzzle complexe sur fond d’amours sulfureuses, d’amitiés complexes et de complots familiaux. Des enjeux financiers, artistiques, politiques et scientifiques sont au cœur de cette énigme singulière qui aborde les premiers effets du réchauffement climatique. Lorsque la mer aura largement grignoté nos côtes et que l'espace habitable sera considérablement réduit, à quoi ressemblera le monde de demain ? Un début de réponse à vous glacer le sang … même en Floride !



Un bon thriller, que j'ai pris plaisir à découvrir. L'auteur nous emmène dans un futur proche, en 2031. Des corps de femmes nues et congelées sont découvertes le long de la route 66. Ce qui n’est absolument pas banal.

Un roman agréable à la lecture avec une narration à la première personne fait en sorte que l’inspecteur Azor Streyes s'adresse directement au lecteur et le fait participer à l'enquête, aux constatations, aux recherches les liens entre les victimes, a soumettre des hypothèses. Lui faire avoir des soupçons et quand le lecteur pense avoir découvert le coupable, un rebondissement et il faut reprendre tout depuis le début

Captivant, on a le droit à du codage, de l'entomologie, de la cryogénisation, de la lévitation, et un thème récurrent, le réchauffement climatique. Ce qui nous fait penser que l’auteur est sensible à ce sujet


C'est intéressant, et pas d'inquiétude, à chaque sujet un peu scientifique abordé, Azor Streyes est comme nous, il ne comprend pas tout, tout est bien expliqué. Le style est alerte, on ne s'ennuie pas une minute. C'est agaçant de se prendre les pieds dans le tapis quand on pense avoir trouvé et puis on rebondit tout de suite sur la piste suivante. Pas temps mort, ni longueur ! Les thèmes scientifiques ne sont pas poussés à l'extrême, pas besoin de Google pour comprendre. Une lecture fluide, agréable et enrichissante du début à la fin. Des cadavres, du suspense, une enquête bien ficelée


Note à ce roman ⭐⭐⭐⭐/5

12 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page