top of page

"Il faut sauver Pâques !" écrits par Gwénaëlle Daoulas, Service Presse

Dernière mise à jour : 24 déc. 2023





Hello les P’tits loups.

 

Aujourd’hui, je vous présente le service presse d’un roman jeunesse.

« Il faut sauver Pâques ! » de Gwénaëlle Daoulas.


Un grand merci pour la confiance que tu m’as accordée pour ton dernier roman.







La plume de l’auteur vient de me transporter dans un roman féerique et magique.

Gwénaëlle m’a présenté ses personnages. Les jumeaux Tom et Maelys, Cléo et son petit frère Nelson, le chien Max, Sanders qui, au début, n’était pas très sympathique. Puis vient se greffer un certain nombre d’autres personnages : Le Lièvre, Garb, Roger, Mirli, Luka, Marija et plein d’autres encore, tous aussi importants dans l’histoire. Je les ai vraiment tous aimés.








Ce que j’ai beaucoup apprécié dans la plume de Gwénaëlle, c’est que j’ai pu reprendre une âme d’enfant, que je n’ai jamais vraiment perdue. Du moins si j’avais été un enfant, le roman m’aurait, en fin de compte, apporté des connaissances.

 

Pourquoi ?





Dans un premier temps, même si « Il faut sauver Pâques ! » est un roman rempli de magie, il est très pédagogique.

Pédagogique ? un roman ?

Exactement, l’auteur va aborder subtilement, la géographie, les différentes mythologies de différents pays : Ecosse, Canada, Grèce et bien d’autres.

Lorsqu’elle va utiliser des mots qui pour nous adultes, sont tous à fait courants, j’ai retrouvé en bas de page des annotations explicatives, qui vont faire comprendre simplement à un enfant le sens de ce mot. Parce que oui, j’ai le souvenir de mes enfants me demandant « Papa qu’est-ce que veut dire ce mot ? ».

Elle va mettre en avant la faculté d’organisation de recherche des enfants sur internet et les réseaux sociaux. Ne laisser pas les enfants seuls sur un ordinateur.



Dans un second temps, Gwénaëlle va aborder un sujet d’actualité, qui sera beaucoup plus léger que dans la réalité, le harcèlement scolaire et les enfants en situation de handicap. Elle va démontrer qu’avoir un handicap, ce n’est pas seulement se déplacer en fauteuil roulant. Qu’un handicap ne soit pas une faiblesse, mais rend la personne encore plus forte. Que des moqueries qui, pour un enfant, paraissent comme un jeu, peuvent être très blessantes pour l’autre enfant. Que, derrière une certaine arrogance, peut se cacher un mal-être, un manque affectif.



Vient un autre point que j’ai énormément aimé, les illustrations.

Wouaaaa mais quel travail sur les dessins ! Toujours en prenant la place d’un enfant, les illustrations portent bien leur nom. Elles vont magnifiquement mettre en situation les scènes importantes de l’histoire. J’ai trouvé des illustrations finement dessinées, très représentatrices, qui vont aussi mettre un visage à tous les personnages.

 



Dis-moi Men_In_Nylon si tu avais dix ans et qu’il fallait que tu notes « Il faut sauver Pâques ! » quel note mettrais-tu ?


10 /10


Mais non les romans se notent en nombre d’étoiles et maximum cinq étoiles.


Alors, je lui mets ⭐⭐⭐⭐⭐/5











18 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page