top of page

"Invisibles et fatales" Francs mensonges tome 1 de Muriel L. Mazeolys

Dernière mise à jour : 25 avr.



Hello les p’tits loups,

 

Je viens aujourd’hui vous parler d’un roman qui me fesait un clin d’œil depuis un certain temps. Le premier tome de la trilogie Francs mensonge de Muriel L. Mazeolys « Invisibles et Fatales ».

 

Tout commence en Toscane où Lucio Andreotti, une petite frappe en recherche du coup du siècle, écoute sa belle-mère persuader qu’elle perd la tête ressasser certains de ses souvenirs. Evoquant un incendie meurtrier, Lucio s’intéresse soudain à ses dires. Déterrer de vieux secrets sans anticiper, peut avoir de lourdes conséquences.

Lucio a-t-il tiré les cartes gagnantes ?



Lille, Matthew 24 ans interne aux urgences, mène une vie paisible. La soirée de la Saint-Sylvestre chez son ami Paul va tout faire basculer. Pourquoi, quelqu’un s’intéresse à ce jeune interne ?

Pourquoi matthew est-il désigné pour cible ?

 

La plume de Muriel me présente ses personnage, Lucio andreotti, Matthew Brady, Paul Desprez son ami chirurgien plasticien, Le colonel Brady père de Matthew ainsi que sa famille.



Je me suis beaucoup attaché à certain des personnages, me faisant passer par de nombreuses émotions, de la joie, de l’inquiétude et la peur.

Une intrigue rondement menée, va me tenir en haleine. J’ai dévoré les 411 pages de ce roman s’en même m’en apercevoir. Les connaissances en nanotechnologie et biotechnique m’ont complètement bluffé. Les annotations en bas de pages m’ont très bien expliqué les thermes complexes que ces technologies imposent. La fin du roman a éclairé ma lanterne sur toutes ses connaissances scientifiques.



J’ai apprécié tous les détails des lieux, des paysages, ce qui m’a mis en immersion total dans son récit, divaguant avec Matthew dans les rues de Lille où me promenant près des falaises d’Etretat et les plages normandes. Idem lorsque Muriel m’a évoqué les éléments secrets défenses, les actions de Jonathan Brady pour protéger au mieux Matthew. Son sujet est très bien maitrisé.

 


Pour finir que dire de la fin, c’est tout simple, j’ai enchainé sur « Carnets noirs ».

Un gros coup de cœur pour « Invisbles et fatales » avec une non pas microscopique note de cinq prélèvements sur cinq,

 mais un géantissime ⭐⭐⭐⭐⭐ /5






7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page